Qi Gong

Qi Gong

…………

Les exercices énergétiques font partie de la MTC au même titre que l’acupuncture, les massages, la diététique et la pharmacopée.

Cependant, ils interviennent différemment puisqu’ils ne sont pas appliqués par le praticien.

Ces pratiques doivent être intégrées par la personne qui doit se les approprier.

L’état de santé traduit un déséquilibre organique, émotionnel ou mental.

Ces trois niveaux étant imbriqués, la responsabilité de l’individu est de respecter son propre rythme physiologique, d’améliorer son caractère et définir ses aspirations afin de garantir l’équilibre énergétique naturel qui existe lorsqu’une personne est en harmonie avec elle-même et avec son environnement.

Le Qi Gong est une pratique corporelle qui utilise le mouvement, la respiration et la concentration. Elle vise l’alliance du corps et du mental. De cette alliance nait la juste circulation de l’énergie.

D’un côté les mouvements du corps, la respiration et le rythme sont étudiés pour débloquer les tensions du corps, de l’autre côté la concentration nécessaire favorise une libération des tensions émotionnelles et une clarté de l’esprit.

Le Qi gong permet non seulement de se soigner ou de prévenir certaines maladies, il est surtout une façon de purifier l’intérieur de son cœur.

Les effets des arts énergétiques ?

Ils allient relaxation mentale, assouplissement corporel, plaisir de se mouvoir en harmonie dans l’espace et travail énergétique profond de revitalisation des organes internes.

La pratique régulière apporte :

  • Plus de tonus et moins de tension nerveuse
  • Plus de souplesse et d’équilibre
  • Un calme intérieur
  • Une plus grande capacité de concentration et de confiance en soi
  • Une meilleure conscience corporelle
  • Le développement de la mémoire des gestes
  • La fortification des organes

Alliance du corps et du mental d’où naît la juste circulation de l’énergie.

Le mot Qi Gong (prononcer tchi kong ou tssi kong) est composé de deux idéogrammes chinois :

QI

      Se traduit par souffle, énergie

GONG

      Désigne tant le travail, le moyen utilisé, que la maîtrise, le but recherché.

Qi Gong signifie donc le travail de l’énergie, aussi bien que la maîtrise de l’énergie.

Il désigne un ensemble de pratiques énergétiques variées issues de la culture traditionnelle chinoise, visant à l’épanouissement individuel et au bien-être, à l’entretien de la santé, à l’harmonie entre le corps et l’esprit ainsi qu’à l’équilibre général entre les parties du corps et les systèmes qui le composent.

Les exercices de Qi Gong utilisent des mouvements, des postures corporelles, des exercices de respiration et mobilisation des souffles, ainsi que la concentration de l’esprit. Les différentes méthodes (il en existe des centaines) combinent chacune à sa manière et selon ses objectifs particuliers, le travail du corps, la maîtrise du souffle et l’attention de l’esprit.

Le but général est de faire circuler l’énergie dans le corps et de la renforcer, en s’inspirant des connaissances développées par la médecine traditionnelle chinoise. Le Qi Gong permet de renforcer le corps, de le rendre plus souple et d’optimiser toutes les fonctions de l’organisme. Il aide chacun à entretien sa santé et sa vitalité par une pratique corporelle et respiratoire, et à trouver la détente et le calme intérieur nécessaire à un bon équilibre psychique.

Le Qi Gong est ACCESSIBLE À TOUS ET À TOUT ÂGE DE LA VIE. Il ne nécessite pas de condition particulière.

Le Qi Gong est également une bonne pratique à toutes les disciplines sportives, artistiques et éducatives puisque ce travail interne par le placement juste et la bonne perception du corps favorise la conscience de son fonctionnement et développe la concentration, la disponibilité et la créativité.

previous arrow
next arrow
Slider

Les principes de base de la pratique du Qi Gong

Détente du corps et calme de l’esprit – Fan Song

L’énergie nourrit les tissus, amène chaleur et détente dans les muscles et les articulations. Mais son passage doit être dégagé pour qu’elle puisse circuler.
L’état de départ du travail est le Fan Song (lâcher-prise) : laisser couler, laisser respirer le corps, laisser les pensées.

Le relâchement est la préparation de la pratique. C’est la position de base du début des mouvements :

  • en position debout :

 CORPS : pieds à l’écartement des épaules, sentir le poids dans les pieds, détendre le visage, cou/tête, les épaules, bras/coudes/poignets/doigts, poitrine/ventre, muscles du dos, hanches, genoux, pieds/plante/orteils

 CALME : respiration calme, profonde et régulière, silencieuse. sentiment de confiance

  • assis (pendant la journée, au bureau) : dos décollé, assis au bord de la chaise
  • allongé : sur le dos ou le côté

Juste mesure dans la pratique – Huo Hou

Dosage parfait entre concentration de l’esprit , profondeur de la respiration, intensité des mouvements et durée de l’exercice :

  • concentration (= attention relâchée) : trouver l’activité dans le calme et le relâchement dans le mouvement
  • intensité des mouvements : adaptée à son état physique, âge, santé, souplesse. Ne jamais aller au maximum de ses capacités articulaires et musculaires. Le Qi Gong ne doit pas être épuisant.
  • profondeur de la respiration (comme un soufflet qui attise l’énergie)

Trop intense, le Vent fait aller le Feu trop fort ; il y a déséquilibre, nausées, vertiges, transpiration)
Trop faible, le mouvement est Vide. L’énergie n’est pas mobilisée.

  • temps de la pratique : régularité, avec des temps de pause
  • nombre de répétition des exercices : par 3, chiffre de la réalisation, Terre Ciel Homme, tonification du Qi

Progression dans le mouvement

Par les MOUVEMENTS :

  •  Justes : sans forcer, ni rester en dessous de ses possibilités. Se rapprocher du mouvement exact (élaboré en fonction de la circulation de l’énergie)
  • Équilibrés : bien reparti entre les différentes articulations

Ne pas compenser une raideur (coude par exemple) par une autre articulation (épaule), entre le haut et le bas, la gauche et la droite.

Respecter le rythme lent selon la respiration.

  •  Harmonieux : plus le mouvement l’est, plus l’énergie circule. Un mouvement harmonieux nous réunit à l’univers
  • Naturels : c’est le plus important. Le respect de la physiologie musculaire et articulaire permet le développement de la souplesse et de la tonicité. La progression est naturelle.

Par la CONCENTRATION DE L’ESPRIT :

Ouvre les portes vers le vrai travail énergétique.

Par la RESPIRATION :

Son rôle est essentiel sur le plan énergétique. Il faut d’abord apprendre le mouvement avant d’y associer la respiration

  •  Rôle :

augmente les échanges avec l’extérieur : l’inspire capte, l’expire rejette le pervers Xie qi)
mobilise les souffles (Qi) dans le corps, permet de concentrer dans un centre (Dan tian) ou dans une zone choisie

Inspire – yin – monte – ouvre … / Expire – yang – distribue l’énergie dans le corps, vers les extrémités, la périphérie, le bas du corps, fait sortir, détendre 

  •  Mouvement de la langue :

Repose souvent contre le palais en statique. En dynamique, elle descend vers le bas à l’expire.

  • Différentes respirations :

Naturelle puis suit le mouvement, lente et profonde

Abdominale : fait descendre l’énergie au dantian, stimule les fonctions digestives des organes

Abdominale inversée : renforce l’énergie abdominale, replace les organes vers le haut, fait maigrir